Revue de presse

Le cirque de la tĂŞte aux pieds07 octobre 2006

L'un des réalisateurs, Alexandre, au milieu de cette piste mise en scène avec talent par les jeunes du local pré-ados de Lampertheim. (Photo DNA - Johanna Leguerre)
L'association « La Souris Verte » à Lampertheim organise la semaine du livre sur le thème « De la tête aux pieds ». Présentation également de deux films réalisés par le local pré-ados.

En marge de cette semaine d'animations, au programme dense, les locaux se remplissent d'énormes mains et pieds en papier mâché, réalisés par les enfants. La salle du fond se décline sur les cinq sens et une dame aux rondeurs des nanas de Nicky de Saint-Phalle semble s'envoler sur un tourbillon de feuilles de livres. Aux animations centrées sur la lecture et une exposition sur les cellules, fête de la science oblige, se rajoutera la projection de deux films réalisés par le local pré-ados. Premier film : « Le cirque de la Tête aux Pieds » qui a occupé une vingtaine de jeunes depuis octobre dernier. Le principe : raconter les souvenirs d'enfance sur le cirque. L'originalité : des personnages avec des têtes et des tenues en pâte à modeler, sur des oeufs en polystyrène. Avec des bouts de fil de fer dans les bras, les artistes sur la piste changent de position. Et à raison de six prises de vue par minute, l'image bouge comme dans un dessin animé. En piste : un dompteur et ses lions, un éléphant, des clowns, un haltérophile, un funambule... et des gags ! « L'idée de départ était le cirque traditionnel, en ville », explique Christophe Garroy, animateur global à la Souris Verte. De quoi titiller les jeunes esprits qui ont eu à concevoir le décor des maisons et le cirque, avec mâts décorés, piste, tribunes occupées par les spectateurs. Le résultat : six minutes où l'ingéniosité rivalise avec l'humour, le clown embarquant sous le bras la lourde haltère de 2 000 kg ! Musique et applaudissements complètent l'ambiance.

Ambiance sepia

Même réussite pour le second court-métrage de cinq minutes sur Frankenstein. Là, les jeunes sont devenus acteurs et ont tourné en sepia pour mieux décliner l'ambiance glauque du médecin fou en train de donner vie à son monstre. « Ils ont fait appel aux parents médecins pour avoir des masques de chirurgien et des blouses », précise l'animateur. Des séquences ont été filmées au cimetière, d'autres à l'école de musique. Le visage de Frankenstein, largement suturé, a nécessité près d'une heure de maquillage ! Et les acteurs de s'exprimer avec un accent russe prononcé, pour faire vrai, tout en l'oubliant lors de certaines réparties. Des animations qui leur ont permis de réaliser un travail du début à la fin et peut-être de faire naître des vocations. Il paraît que Régis s'est trouvé des talents de metteur en scène...

D.E. Wirtz-Habermeyer

PARTENAIRES :
La télévision des Coteaux
Ă  la Souffel


Visionner toutes les vidéos
de la commune

Canal Vidéo Local
Institutionnels et Financiers

Mairie de Lampertheim
Direction Régionale de la Cohésion Sociale
CAF
Conseil DĂ©partemental
Conseil RĂ©gional
Crédit Mutuel
Animation

La Bibliothèque de Lampertheim "Mille et Une Pages"
Formation professionnelle

CPCV
CEMEA
UFCV



Association "La Souris Verte de Lampertheim"
Accueil de loisirs et Local Pré-ados
5, rue Derrière les Cours - 67450 LAMPERTHEIM
TĂ©l/Fax : 03.88.19.01.90 - mail : sv.lampertheim@gmail.com